TÉLÉCHARGER FICHIER HIBERNATE.CFG.XML


3waystoearnincomeathome.info: Java EE: Télécharger 3waystoearnincomeathome.info 3waystoearnincomeathome.info7 Configuration Deployment and 3waystoearnincomeathome.info Ajouter un document: fichier . un fichier de configuration nommé hibernate. properties et stocké dans un répertoire Pour une utilisation du fichier hibernate. cfg. xml, Téléchargement. 6 févr. Bonjour, je cherche une méthode propre à charger mon fichier de configuration qu'est 3waystoearnincomeathome.info mon architecture se présente comme.

Nom: FICHIER HIBERNATE.CFG.XML
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:20.29 MB

TÉLÉCHARGER FICHIER HIBERNATE.CFG.XML

L'interface Criterion L'interface org. Criterion définit les méthodes qui vont permettre de définir un critère à appliquer dans la requête. Chaque instance d'un critère doit être ajoutée aux critères de la requête en utilisant la méthodes add de l'instance de type Criteria. L'API propose plusieurs fabriques qui permettent d'instancier les différents objets qui vont définir le contenu de la requête. Restrictions est une fabrique qui propose des méthodes pour obtenir différentes instances de Criterion. Les restrictions et les expressions La classe org. Restrictions permet de créer des critères qui sont des conditions permettant de sélectionner les données à retrouver.

Ce fichier de mapping devrait être sauvegardé en tant que Event. Le nommage des fichiers de mapping peut être arbitraire, cependant le suffixe hbm. La structure du répertoire devrait ressembler à ça :. Configuration d'Hibernate Nous avons maintenant une classe persistante et son fichier de mapping.

Il est temps de configurer Hibernate. Avant ça, nous avons besoin d'une base de données. En fait, vous avez seulement besoin de hsqldb. Créez un répertoire appelé data à la racine du répertoire de développement - c'est là que HSQL DB stockera ses fichiers de données. Server dans votre répertoire de travail. Hibernate est la couche de votre application qui se connecte à cette base de données, donc il a besoin des informations de connexion.

Les connexions sont établies à travers un pool de connexions JDBC, que nous devons aussi configurer.

Discussions & Opinions

La distribution Hibernate contient différents outils de gestion de pools de connexions JDBC open source, mais pour ce didacticiel nous utiliserons le pool de connexions intégré à Hibernate.

Notez que vous devez copier les bibliothèques requises dans votre classpath et utiliser une configuration de pool de connexions différente si vous voulez utiliser un logiciel de gestion de pools JDBC tiers avec une qualité de production.

Pour la configuration d'Hibernate, nous pouvons utiliser un simple fichier hibernate.

Nous configurons une SessionFactory d'Hibernate - une fabrique globale responsable d'une base de données particulière. Les quatre premiers éléments property contiennent la configuration nécessaire pour la connexion JDBC. L'élément property du dialecte spécifie quelle variante du SQL Hibernate va générer. La gestion automatique des sessions d'Hibernate pour les contextes de persistance sera détaillée très vite.

L'option hbm2ddl. Cela peut bien sûr aussi être désactivé en supprimant l'option de configuration ou redirigé vers un fichier avec l'aide de la tâche Ant SchemaExport. Finalement, nous ajoutons le s fichier s de mapping pour les classes persistantes.

Copiez ce fichier dans le répertoire source, il terminera dans la racine du classpath. Hibernate cherchera automatiquement, au démarrage, un fichier appelé hibernate. Construction avec Ant Nous allons maintenant construire le didacticiel avec Ant.

Vous aurez besoin d'avoir Ant d'installé - récupérez-le à partir de la page de téléchargement de Ant. Comment installer Ant ne sera pas couvert ici. Référez-vous au manuel d'Ant. Après que vous aurez installé Ant, nous pourrons commencer à créer le fichier de construction.

Il s'appellera build. Cela copiera aussi tous les fichiers source non Java dans le répertoire cible, par exemple les fichiers de configuration et de mapping d'Hibernate. Démarrage et aides Il est temps de charger et de stocker quelques objets Event, mais d'abord nous devons compléter la configuration avec du code d'infrastructure.

Nous devons démarrer Hibernate. Ce démarrage inclut la construction d'un objet SessionFactory global et le stocker quelque part facile d'accès dans le code de l'application. Une SessionFactory peut ouvrir des nouvelles Sessions. Une Session représente une unité de travail simplement "threadée", la SessionFactory est un objet global "thread-safe", instancié une seule fois.

Nous créerons une classe d'aide HibernateUtil qui s'occupe du démarrage et rend la gestion des Sessions plus facile. Regardons l'implémentation : package util; import org. Ces options avancées sont détaillées dans la documentation de référence Hibernate.

Placez HibernateUtil.

Nous avons finalement besoin de configurer le système de "logs" - Hibernate utilise commons-logging et vous laisse le choix entre log4j et le système de logs du JDK 1. La plupart des développeurs préfèrent log4j : copiez log4j. Regardez la configuration d'exemple et changez les paramètres si vous voulez une sortie plus verbeuse. Par défaut, seul le message de démarrage d'Hibernate est affiché sur la sortie standard. L'infrastructure de ce didacticiel est complète - et nous sommes prêts à effectuer un travail réel avec Hibernate.

Charger et stocker des objets Finalement nous pouvons utiliser Hibernate pour charger et stocker des objets. Nous écrivons une classe EventManager avec une méthode main : package events; import org. Session; import java. Date; import util. Regardons le code de gestion de la Session et de la Transaction avant de lancer ça. Une Session est une unité de travail. Pour le moment, nous allons faire les choses simplement et assumer une granularité un-un entre une Session hibernate et une transaction à la base de données.

Que fait sessionFactory. Premièrement, vous pouvez l'invoquer autant de fois que vous le voulez et n'importe où du moment que vous avez votre SessionFactory facile grâce à HibernateUtil. La méthode getCurrentSession renvoie toujours l'unité de travail courante.

Souvenez vous que nous avons basculé notre option de configuration au mécanisme basé sur le "thread" dans hibernate. Par conséquent, le scope de l'unité de travail courante est le thread java courant d'exécution.

Ceci n'est pas totalement vrai. Une Session commence lorsqu'elle est vraiment utilisée la première fois, Lorsque nous appelons pour la première fois getCurrentSession. Ensuite, elle est liée, par Hibernate, au thread courant. Lorsque la transaction s'achève commit ou rollback , Hibernate délie la Session du thread et la ferme pour vous.

Les 20 dernières discussions

Si vous invoquez getCurrentSession une autre fois, vous obtenez une nouvelle Session et pouvez entamer une nouvelle unité de travail. Ce modèle de programmation "thread-bound" est le moyen le plus populaire d'utiliser Hibernate. Related to the unit of work scope, should the Hibernate Session be used to execute one or several database operations?

The above example uses one Session for one operation. Les restrictions et les expressions La classe org. Restrictions permet de créer des critères qui sont des conditions permettant de sélectionner les données à retrouver.

Hibernate - Partie 2: configuration et utilisation

La classe Restrictions est une fabrique qui permet de créer des critères de recherche sous la forme d'instances de type Criterion. Les critères proposés encapsulent les opérateurs SQL standards.

Elle propose des méthodes statiques pour créer des instances des différentes implémentations de l'interface Criterion proposées par Hibernate. Ces critères sont utilisés pour définir les occurrences qui seront retournées par le résultat de la requête. Les clés du paramètre de type Map correspondent aux noms des propriétés concernées LogicalExpression and Criterion lhs, Criterion rhs Créer un critère de type "and" qui est vrai si les deux critères sont évalués à vrai Criterion between String propertyName, Object lo, Object hi Permet d'appliquer une contrainte SQL de type "between" : la valeur de la propriété dont le nom est fourni en paramètre doit être comprise entre les deux valeurs fournies Conjunction conjunction Créer un objet de type Conjunction qui permet d'utiliser un critère de type and simplement en invoquant sa méthode add pour chaque critère à prendre en compte.

Le critère encapsulé dans l'objet de type Conjunction sera true si tous les critères qu'il contient sont true Disjunction disjunction Créer un objet de type Disjunction qui permet d'utiliser un critère de type or simplement en invoquant sa méthode add pour chaque critère à prendre en compte. Les opérateurs de comparaison sont encapulés dans des méthodes de la classe Restrictions : eq , lt , le , gt , ge.

Il est possible d'utiliser les méthodes or et and pour réaliser des combinaisons de critères. Les projections et les aggregations La classe org. Projection permet de préciser un champ qui sera retourné dans le résultat de la requête : ce champ peut être issu d'une table, du calcul d'une aggrégation, de la définition d'un alias, Pour ajouter un champ, il faut passer le nom du champ en paramètre de la méthode statique property de la classe Projection.