TÉLÉCHARGER ICI ON NOIE LES ALGRIENS


Cinquante ans après, un pan de notre histoire enfin révélé. Avec force.» Première***. Un doc de choc qui fait œuvre de salut public.» Le Canard Enchaîné. (à télécharger au format PDF). NOUS ÉCRIRE · NOUS TROUVER ICI ON NOIE LES ALGÉRIENS - 17 octobre Yasmina Adi En octobre 61, dans les derniers mois de la Guerre d'Algérie, s'exacerbent les tensions. Se succèdent les . Dans ce contexte, la photographie de l'inscription «ici on noie les algériens» a été délibérément choisie par le collectif comme outil et emblème de son action.

Nom: ICI ON NOIE LES ALGRIENS
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:19.62 Megabytes

TÉLÉCHARGER ICI ON NOIE LES ALGRIENS

Cette manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l'ordre. La parole est largement donnée aux manifestants survivants, notamment aux femmes. Un très beau documentaire. Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud Surtout, il dépasse grâce à l'admirable puissance de synthèse de sa mise en scène le travail de description historique, pour atteindre à une dimension oraculaire lors du finale. Il met en scène avec sûreté et précision ce grand spectacle intellectuel qui se déploie dans l'intérieur surchargé du bureau de Freud.

De plus, on y découvre par les actes de qui et par quels corps la violence était exécutée. Le massacre laissa algériens identifiés à Paris sous réserve des corps non identifiés , plusieurs centaines si l"on compte les morts de la semaine précédente et de la suivante, et plusieurs centaines de blessés durant la nuit la nuit du 17, tous atteignant un millier durant les mois suivants. Au bout du 31e jour de grève de la faim du cinéaste, hospitalisé à Quimper, le ministre des affaires culturelles Jacques Duhamel parvint à obtenir la révocation de la censure.

Ils y avaient reconstitué une vie sociale digne avec leurs familles.

Articles en rapport

La révolte gagne les hommes honnêtes de toutes opinions. Dans nos rangs, ceux-là sont la grande majorité. Certains en arrivent à douter de la valeur de leur uniforme. Tous les coupables doivent être punis. Leurs corps furent piétinés sous le regard bienveillant de M.

Tous les Algériens pris dans cet immense piège étaient assommés et précipités systématiquement dans la Seine. Ces mêmes méthodes furent employées au Pont St Michel.

Menu de navigation

Les corps des victimes commencent à remonter à la surface journellement et portent des traces de coups et de strangulation. Ce massacre bénéficiait du patronage et des encouragements de M. Non sans les avoir délestés, au préalable, de leurs montres et de leur argent. Le geste présidentiel a contribué a en raviver le souvenir.

Ce sont d'honnêtes travailleurs qui vivent dans des bidonvilles de la banlieue parisienne qui ont défilé ce soir-là. Tous ont revêtus leurs plus beaux habits. Des hommes sont abattus et leurs corps jetés dans le fleuve.

Combien de blessés? Combien de morts? Les chiffres avancés jusqu'à aujourd'hui font l'objet d'une controverse. Une douzaine d'officiers de police hospitalisés Fermez le ban!

Licence créative commons

Les journaux populaires, le Parisien libéré, l'Aurore, Paris Match se contentent de reproduire les bobards de la version officielle ; ils contribuent à anesthésier la majorité de la population française. On se livre à toutes sortes de spéculations. On minimise ou on exagère.

Il existe un rapport sur les archives de la Préfecture de police relatives à la manifestation organisée par le FLN le 17 octobre Le fichier PDF est à télécharger ici Ce rapport comprend notamment les archives de l'IGS inspection générale des services et de l'institut médico-légal IML versées à la fin des années La mission ne peut donner le chiffre des morts avec assurance mais conclut à des dizaines de victimes ce qui est supérieur au bilan officiel sept morts mais très inférieur aux centaines de victimes dont il a été parfois question.

C'est donc à tort, a-t-il insisté , qu'on a comptabilisé les personnes refoulées avec les morts. Eh bien non! Ce sont la dignité et les droits bafoués des Algériens, du commencement de l'occupation à la fin de la période coloniale qui sont en cause.

Yves Bonnet, préfet honoraire, ancien directeur de la DST. Aujourd'hui, la page est tournée mais le devoir de mémoire reste Et des hauts fonctionnaires français sont vigilants.

Ici on noie les Algériens - 17 octobre 1961

Présent à cette commémoration du 17 octobre à Marseille, le préfet honoraire Yves Bonnet, ancien directeur de la DST, a rapporté au public de l'Espace Cézanne, une anecdote très révélatrice. Conduit en France, il sera traduit en justice et condamné.

On minimise ou on exagère. Il existe un rapport sur les archives de la Préfecture de police relatives à la manifestation organisée par le FLN le 17 octobre Le fichier PDF est à télécharger ici Ce rapport comprend notamment les archives de l'IGS inspection générale des services et de l'institut médico-légal IML versées à la fin des années La mission ne peut donner le chiffre des morts avec assurance mais conclut à des dizaines de victimes ce qui est supérieur au bilan officiel sept morts mais très inférieur aux centaines de victimes dont il a été parfois question.

C'est donc à tort, a-t-il insisté , qu'on a comptabilisé les personnes refoulées avec les morts. Eh bien non! Ce sont la dignité et les droits bafoués des Algériens, du commencement de l'occupation à la fin de la période coloniale qui sont en cause.

Yves Bonnet, préfet honoraire, ancien directeur de la DST. Aujourd'hui, la page est tournée mais le devoir de mémoire reste Et des hauts fonctionnaires français sont vigilants. Présent à cette commémoration du 17 octobre à Marseille, le préfet honoraire Yves Bonnet, ancien directeur de la DST, a rapporté au public de l'Espace Cézanne, une anecdote très révélatrice. Conduit en France, il sera traduit en justice et condamné. L'image que nous conserverons de cette commémoration du 17 octobre à Marseille, c'est l'accolade d'Yves Bonnet, ancien haut fonctionnaire de l'État français, cette accolade qu'il a donnée spontanément et fraternellement à l'ancien responsable algérien de la Fédération France du FLN, M Ali Haroun.

Ce dernier est apparu comme un homme honnête et droit, qui a combattu avec détermination mais sans haine. L'histoire a montré que sur le sol de la métropole française, la Fédération de France du FNL a toujours mené des opérations ciblées. Pas de terrorisme aveugle, contrairement à l'OAS. Partout dans le monde. La commémoration du 17 octobre constitue un rappel de ces droits de l'Homme et du Citoyen, qui transcendent toutes les frontières, celles des États comme celles des administrations, et toutes les obédiences, idéologiques comme religieuses.

C'est une piqure de rappel destinée à renforcer la vigilance de tous les démocrates, de toutes les personnes éprises de liberté et de justice. La commémoration a donné l'opportunité d'échanger et de débattre, de jeter un regard sur des problèmes qui nous concernent tous La commémoration du 17 octobre a donné lieu à Marseille à des interventions brillantes de personnalités politiques et religieuses, et à des débats remarquablement modérés par Mme Houiria Hadj Chiekh, maire adjoint du 7e secteur de Marseille.

Abdelkader Azazen, un des deux survivants de la manifestation du 17 octobre présent à la commémoration de Marseille, apporte son témoignage. Dans le public, parmi de nombreuses interventions, nous avons relevé celle de M.

Abdelkader Azazen, un des deux seuls témoins présents à cette commémoration de la manifestation du 17 octobre à Marseille.